Réussir son appli en suivant 3 règles

Un très bon article est apparu sur www.e-marketing.fr mettant en avant les 3 règles d’or d’une appli réussie, je vous propose donc de le retrouver ci-dessous :
Alors que la vente d’ordinateurs fixe continue de baisser, le mobile s’impose comme le catalyseur de la transformation digitale. Bien utiliser ce canal est donc primordial pour les marketers. Juan Estupinan, directeur digital de Condé Nast, et Denis de Coster, responsable des Ventes Digital Publishing chez Adobe, ont animé un atelier sur le mobile et l’engagement client lors du dernier Digital Marketing Symposium, organisé par Adobe le 3 novembre 2015. L’objectif : communiquer les bonnes pratiques des applications pour smartphone. Selon Denis Coster,  » le mobile est arrivé si vite qu’on ne se rend pas compte de la place qu’il occupe aujourd’hui « . D’où l’intérêt de faire un état des lieux pour définir ce qui fait une bonne application mobile. Tour d’horizon en trois point clés.

1- Faire simple
Les deux experts sont d’accord :  » une bonne application n’a pas besoin d’explications ou de tutoriel « . Spontanément, l’utilisateur doit savoir comment utiliser une application. C’est pourquoi il est préférable de la limiter à un ou deux services spécifiques, comme Facebook l’a fait en créant une application spécifique pour son service de messagerie :  » facebook messenger « . En effet, il est dangereux pour une application d’avoir un trop grand nombre d’écrans différents : l’utilisateur, perdu, quitte tout simplement l’application. Pour un usage commercial, les transactions doivent idéalement s’effectuer au sein de l’application : en cas de redirection vers un site web extérieure à l’application, l’utilisateur risque d’abandonner le processus.

2- Faire connaître
Le travail ne s’arrête pas à la mise en ligne de l’application sur les différentes plateformes comme GogglePlay ou AppStore.  » Il faut valoriser et marketer l’application sur tous les autres supports utilisés par la marque « , explique Juan Estupinan. Et ne pas hésiter à faire des campagnes ciblées de sponsoring sur les canaux où la cible est présente, notamment les réseaux sociaux. Une fois passés les premiers téléchargements, l’attention doit se porter aux commentaires, notes et avis des utilisateurs à propos de l’application. Ce sont ces informations qui déterminent la qualité d’une application. Il faut les prendre en compte pour améliorer l’application, optimiser l’expérience-utilisateur, dans le but d’assurer une bonne réputation à son application.

3- Faire aimer
Après le téléchargement vient l’enjeu de l’utilisation. Une application sera rapidement supprimée par l’utilisateur s’il n’en voit pas l’utilité, ou si elle ne répond pas à son attente. Pour fidéliser l’utilisateur, l’application doit offrir: une expérience riche, qui passe par l’utilisation des possibilités techniques de l’appareil, comme le gyroscope, la géolocalisation ou encore l’appareil photo; un contenu de qualité, illustré et adapté au mode de lecture linéaire propre au mobile; et de l’interaction sociale. Donner à l’utilisateur la possibilité de partager ses contenus sur les réseaux sociaux permet d’élargir la cible initiale et peut accroître le nombre de téléchargements.

Source de l’article : www.e-marketing.fr

Graver dans le bois

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :